Skip to content

Levers de soleil sur le Luberon

Le Luberon, Parc Naturel Régional de Provence, reste une très belle destination pour changer de perspectives le temps d’un week-end. Entre ses villages typiques, ses routes et ses sentiers parfaits pour le vélo de route, le VTT ou le trail running, la région a tout pour passer quelques jours reposants. Après de nombreuses visites dans la région, je souhaitais cette fois-ci consacrer un peu plus de temps à saisir les magnifiques paysages des environs. Durant les 4 jours passés sur place, j’allais donc programmer le réveil à des heures assez matinales. Je pourrais ainsi saisir différents lieux aux aurores et profiter de la clarté et des couleurs vives du matin.
Cette série de paysages attaquait donc par un repérage au dessus d’Apt, du côté du plateau des Claparèdes plus exactement. Contrairement aux autres jours, je réalisais cette sortie en soirée afin de préparer le lendemain matin. Même si le but n’était que de repérer des endroits propices à la contemplation du lever de soleil, je ne pouvais m’empêcher de saisir un premier beau paysage typique de la région avec sa borie et son champ de lavande, quoique pas encore fleuri.

Champ de lavande et borie

Le réveil du lendemain était donc programmé pour 4h45, une heure idéale pour profiter des vacances ! Je me dirigeais vers l’endroit repéré la veille qui devait offrir un beau point de vue sur le Mont Ventoux avec des plants de lavande au premier plan. J’avais vaguement repéré la zone mais pas d’endroit précis. Trouver le bon emplacement allait en fait se révéler plus compliqué que prévu. En effet, des nuages non annoncés bouchaient l’horizon. Les plans de lavande s’avéraient également moins bien entretenus qu’espéré. J’allais finalement pouvoir trouver une composition intéressante en équilibrant le champ parsemé de couleurs et le ciel moutonneux, teinté d’orange et de bleu. Le Ventoux apparaissait tout de même au loin, offrant ainsi un point central à la composition.

Le plateau des Claparèdes

Le jour était désormais bien levé tandis que je continuais à prospecter d’autres endroits. Une culture de lavande m’interpellait sur le bord de la route. Ses plants régulièrement plantés, les coquelicots abondants et le ciel laissant percer les rayons du soleil créaient une ambiance assez magique. Il s’agissait maintenant de trouver le bon emplacement pour obtenir une composition simple. Le filtre polarisant me permettait de donner du relief aux nuages, tandis qu’un filtre dégradé balançait la différence d’exposition entre le ciel et le sol.

Lavande printanière

L’heure étant encore bien matinale et désirant repérer de beaux champs de coquelicots, je me mettais donc en route pour parcourir les environs de Roussillon. Un rapide arrêt dans le petit village ocre s’imposait tout de même mais le soleil commençait déjà à bien monter dans le ciel, créant une lumière blanchâtre difficile à exploiter.

Ruelles de Roussillon

Falaises d'ocre à Roussillon

C’est finalement grâce à une sortie vélo l’après-midi que je réussissais à repérer l’endroit idéal.

Une nouveau réveil de bonne heure le lendemain me permettait donc de rejoindre avant le lever de soleil l’endroit repéré la veille. Je découvrais sur place une lumière magique et un ciel alliant teintes violettes, bleues et oranges, le tout soutenu par des bancs de nuages idéalement disposés.

Sunrise in Provence

Le lever de soleil derrière une colline toute proche se passait ensuite de commentaire.

Lever de soleil sur un champ de coquelicots

Les conditions étaient idéales. Il était difficile d’espérer mieux pour mettre en valeur ces paysages. C’était sans compter sur le décollage imminent d’une montgolfière non loin de là et qui allait venir raser les fleurs rouges. J’avais alors vraiment du mal à garder mon sang-froid tant je ne voulais pas rater cette prise de vue. Je me mettais donc à courir, pieds photo sur le dos pour me positionner en quelques secondes devant la scène.

Balloon on poppy field

Rapidement, le ballon remettait les gaz, quittant ainsi le cadrage. Je terminais alors d’immortaliser cet endroits magique par quelques photos prises au milieu des fleurs.

Champs de coquelicots

L’heure étant encore bien matinale, une petite visite au marché d’Apt serait idéale pour éviter la foule de la fin de matinée mais aussi profiter de la lumière du matin. Ce marché est vraiment typique de Provence car il regroupe un nombre impressionnant de producteurs locaux proposant entre autres melons de Cavaillon, fraises de Carpentras, miels du Luberon, savons de Marseille. Le monde est donc au rendez-vous pour venir profiter de l’atmosphère et repartir avec de bons produits.

Discussions au marché d'Apt

La petite fille et le chien

Le troisième jour, je souhaitais réaliser quelques plans du côté de Rustrel et notamment du Colorado Provençal. Vu l’exposition du site, je préférais arriver un peu plus tard pour avoir un éclairage homogène de l’endroit. 8h30 était une heure idéale pour commencer quelques clichés de l’endroit. En effet, le site était encore désert à cette heure-ci et l’atmosphère restait très claire. La Tour d’Ocre constituerait un élément de choix pour quelques photos. Je cherchais d’abord des cadrages un peu abstraits et assez simples composés d’ocre, d’ombre et de ciel.

Ombres et lumières dans le Colorado Provençal

Je tentais ensuite un autoportrait pour donner un peu de dimension à la colonne.

La Tour d'ocre

L’heure commençait à avancer et je parcourais les sentiers balisés du site. La présence de nombreux visiteurs ajoutait des touches intéressantes sur les différents plans.

Dunes d'ocre

Ce dernier point de vue sur le Colorado Provençal me permettait de clore en beauté ces quelques jours consacrés à la photo de paysage dans le Luberon.

Le Colorado Provençal

Au final, la photo de paysage mérite vraiment d’y dédier du temps comme une activité à part entière. En effet, saisir quelques clichés d’un beau point de vue au cours d’une randonnée ou d’une visite ne suffit souvent pas pour bien apprécier les possibilités qu’offre l’endroit. Conjuguer cette fois-ci une belle région, un peu de repérage et un horaire idéal m’aura permis d’apprécier davantage les endroits parcourus. Si l’on ajoute le fait de multiplier les sorties, il est ainsi possible de faire également confiance à la chance qui se charge d’ajouter cette petite touche en plus, permettant d’aller au delà de l’imagination.

A très bientôt pour de nouvelles photos.
Fred

Pour d’autres photos de paysage, retrouvez également cette série de clichés réalisés au Lac de Peyre :

Poster une réponse

wpDiscuz