Skip to content

Randonnée au Lac de Peyre

Les lacs d’altitude ont quelques chose de particulier. Ils ont en effet souvent tendance à concentrer des phénomènes hors du commun : couleurs irréelles, effet miroir, brumes. Le Lac de Peyre, situé au dessus du Col de la Colombière et à proximité du Grand-Bornand ne fait pas exception en la matière. Son emplacement idéal permet également de rassembler dans le même angle de vue des sommets renommés tels que le Mont-Blanc ou la Pointe Percée, point culminant de la chaîne des Aravis. C’est donc sur les conseils d’un collègue et après avoir rapidement vérifié quelques clichés du lieu, l’emplacement géographique, la position du soleil et la météo, que je programmais une rapide montée le dimanche matin, peu après le lever du jour. Je partais donc de la maison sur les coups de 7h pour arriver au départ de la randonnée vers 8h. En ce début d’automne, le soleil commençait à peine à effleurer les sommets alentours.

Randonnée au Lac de Peyre

La montée au lac allait finalement durer plus longtemps que prévu : la faute à des paysages magnifiques et à un lever de soleil sublime !

Randonnée au Lac de Peyre

Randonnée au Lac de Peyre

Lumière du matin

Une fois arrivé au Lac de Peyre, je tentais de repérer les différentes perspectives possibles en contournant le petit point d’eau. L’une d’elles était forcément évidente car elle permettait de rassembler le Lac, le Mont-Blanc et la Pointe Percée, le tout avec de très beaux dégradés de couleurs. Je me disais juste que ce paysage prendrait une autre dimension avec des randonneurs dessus, afin de donner une échelle aux éléments. Justement, un groupe était parti peu après moi du bas et je pensais leur demander de jouer les figurants. Ils acceptaient volontiers et le résultat allait bien être à la hauteur de ce que j’imaginais. Je prenais au passage leur adresse email afin de leur envoyer le cliché pour les remercier de leur participation.

Hiking in the Alps

La randonnée allait ensuite prendre une tournure plus alpine avec notamment la montée au col de Balafrasse, la traversée d’un pierrier et un peu d’escalade pour rejoindre le sommet de la Pointe Blanche.

Pointe Blanche

La redescente sur le Col du Rasoir allait être aussi un peu engagée avec pas mal d’appuis un peu glissants et des passages légèrement techniques. Il fallait également prendre gare à ne pas faire partir de pierres car le sentier de montée se trouvait juste dessous. Arrivé au col, quelques nuages commençaient à apparaître. Le dessin de ceux-ci complétait idéalement celui de la roche.

Rocky waves

Sur le chemin retour, j’allais ensuite croiser un troupeau de mouton. L’exposition de la prairie sur laquelle ils étaient répartis étais idéale, face au soleil et à la Pointe Percée.

Sheep mountain

La fin du parcours se faisait au milieu des bruyères colorées par l’automne créant ainsi un très beau tableau de saison.

Les bruyères revêt ses couleurs d'automne

Cette randonnée d’automne, comme la plupart du temps d’ailleurs, a su apporter son lot de paysages magnifiques. Il s’agit vraiment d’une saison idéale pour la photo, permettant ainsi de mieux patienter en attendant l’hiver et la neige.

A très bientôt pour de nouvelles photos.
Fred

Poster une réponse

wpDiscuz