Skip to content

Couleurs d’automne dans le Luberon

Quelque soit la saison, Le Parc Naturel Régional du Luberon apporte toujours sont lot de couleurs. Au printemps, les coquelicot teintent de rouge la plupart des champs. L’été venu, la lavande ajoute sa touche violette aux paysages. A l’automne, c’est au tour des vignes de prendre une couleur orangée. J’avais déjà posté une série de photos de paysage prises au début du mois de juin. Vous pouvez retrouver cet article ici : Levers de soleil sur le Luberon.
Cette fois-ci, ayant eu l’occasion de me rendre dans la région au début du mois de novembre, il était temps de compléter cette première série par quelques paysages automnaux. Les endroits explorés allaient en fait se révéler assez similaires à ceux parcourus au mois de juin tout en produisant des photos bien différentes.

Je commençais cette série par une courte balade du côté de Saint-Saturnin-lès-Apts. Ce village du Luberon semble avoir traversé les siècles tout en préservant son caractère d’autrefois. Il offre également depuis les ruines du château le surplombant une vue extraordinaire sur la plaine alentours.

Saint-Saturnin-lès-Apts

Pleine lune au dessus de Saint-Saturnin

Coucher de soleil d'automne

Je poursuivais cette série avec un lever de soleil du côté de Lioux. L’absence de pluie depuis plusieurs mois donnait des notes assez africaines aux paysages. Le ciel prenait une teinte rosée, propre aux levers de soleil d’automne. Je parcourais au cours de cette sortie les abords et le sommet des falaises surplombant le village d’où la vue était infinie des deux côté.

Aurore

Lioux

Du haut des falaises de Lioux

Vue aérienne

En ces journées d’automne, les vignes offraient les plus belles touches de couleur à la Provence. Je partais donc arpenter les coteaux à proximité de la maison. La lumière de fin de journée venait renforcer les teintes dorées.

Vignes en automne

Vignoble du Luberon

La variété de fruits prêts à cueillir à cette époque restait assez impressionnante. Un bon nombre de grappes avaient été épargnées sur les vignes.

Fruits de saison

La lavande avait certes perdu ses belles couleurs d’été mais elle ne perdait pas la structure très graphique de ses rangs plantés avec une rigueur infaillible.

Lavandes à l'automne

Un arbre isolé au milieu de cette campagne attirait mon attention. Le ciel commençait d’ailleurs à se teinter d’orange et de violet. Une pose longue me permettait finalement de jouer sur le contraste entre les branches précisément dessinées et les nuages balayant le ciel.

Arbre isolé au coucher de soleil

Afin de compléter cette série de paysages, rien de tel qu’une petite excursion dans les ruelles de Roussillon. En effet, le village portant principalement des teintes rouge-orangées, il compléterait parfaitement ces premiers visuels.

Roussillon

Les rues du village étaient laissées désertes malgré le soleil. Le fort mistral très froid n’avait certainement pas convaincu les badauds de venir visiter le lieu.

Rues de Roussillon

La plupart des habitations semblaient closes. Seuls quelques restaurants ou boutiques accueillaient volontiers les visiteurs à l’intérieur.

Volets verts

Au détour d'une rue

Après-midi ensoleillée

Vue sur le Luberon

Comme toujours mais encore plus à cette époque, la couleur rouge dominait clairement les ruelles de Roussillon.

Vigne rouge

Rues de Roussillon

Je terminais cette série d’automne sur ces quelques façades colorées.

Façades colorées

Il était temps désormais de reprendre la route pour retrouver la Haute-Savoie et sa neige fraîchement arrivée sur les sommets. Ces quelques sorties dans Le Luberon marquaient alors la fin de l’automne, chaque fois si courte.

A très bientôt pour de nouvelles photos.
Fred

Poster une réponse