Skip to content

Slopestyle aux Crankworx 2017

Du 14 au 18 juin se tenait aux Gets l’une des quatre étapes mondiales des Crankworx, une référence en termes de VTT. Au programme : Dual, Pump Track, Descente, Air DH et Slopestyle, le tout animé par les meilleurs riders au monde. L’affiche promettait donc un spectacle exceptionnel tout au long des quatre jours de l’événement. Le programme du dimanche était particulièrement alléchant avec l’épreuve de Air DH en guise d’apéritif et le slopestyle en dessert.

La descente attaquait sur les coups de 11h. Malgré l’enjeu moins important que lors de l’épreuve principale de DH, les riders semblaient bien décidés à en découdre. La piste très rapide, enchaînant les virages relevés voyait défiler certains des meilleurs pilotes mondiaux dont Greg Minaar, triple champion du monde de descente.

Air DH

High speed

Air DH Crankworx

Dés le début d’après-midi, le public commençait à se masser devant les bosses impressionnantes du Slopestyle. En regardant la piste, il paraissait difficile d’imaginer comment il serait possible de simplement franchir les sauts qui atteignaient des hauteurs vertigineuses. Au final, les concurrents allaient non seulement enchaîner les bosses une à une mais en plus y placer des figures extrêmes : double back flip, front flip, double whip, 360, corked 720, bref, un spectacle à couper le souffle et à enflammer le public venu nombreux.

Un public massif

Le drop massif de départ

Le saut de départ était à la hauteur de l’événement et à l’image du reste de la piste.

Pile dans le mille

On aurait pu croire que le rider s’était arrêté pour prendre la pose devant le photographe.

Des sauts pour le moins aériens

Vues les hauteurs extrêmes atteintes, les bosses avaient été positionnées pour permettre aux freestylers de faire culminer leurs sauts entre les télésièges.

Des figures exceptionnelles

Les bosses impressionnantes des Crankworx

Un petit aperçu des 2 bosses centrales enchaînant ensuite sur un gigantesque module en bois.

Eclipse de rider

Un objectif grand angle, un soleil radieux, un tail whip et on obtient un remake de l’affiche d’E.T.

Une autre dimension

Jeune public aux Crankworx

Le slopestyle a l’avantage de rassembler tous les publics.

La dernière bosse du slopestyle

Pour mieux se rendre compte du caractère impressionnant des figures tentées par les athlètes, voici la vidéo du run de Brett Rheeder, vainqueur de ces Crankworx.

Cette journée de photos de VTT m’aura finalement permis de rompre avec les photos de paysage habituelles et ainsi d’ajouter un peu de mouvement aux clichés. Cela fait du bien de changer de sujet régulièrement pour relancer la motivation et donner encore plus envie de sortir l’appareil.

A bientôt pour de nouvelles photos.
Fred

Pour d’autres photos de VTT, retrouvez ce récit d’une sortie au dessus des nuages au Semnoz :

Poster une réponse