Skip to content

Fin de journée au Roc Lancrenaz

Après avoir parcouru les bords du Lac d’Annecy en long, en large et en travers, il devient difficile de trouver de nouvelles idées de randonnées sans devoir parcourir des dizaines de kilomètres en voiture. Pourtant, il est certain que les sentiers sont innombrables dans la région et en parcourant un peu les cartes des environs, on finit toujours par tomber sur un passage inexploré. Le Roc Lancrenaz, atteint en passant par le Col des Nantets demeurait donc sur cette liste des choses à faire. En parcourant la carte, l’endroit paraissait de plus être très bien exposé pour y contempler un beau coucher de soleil hivernal. Seule la question de la neige restait en suspens car en cette fin février, les versants nords ou les pentes trop élevées restaient peu accessibles à pieds sans risquer de s’enfoncer à chaque pas.
Je partais donc dans l’après-midi du hameau de Verel situé sur la route de la Forclaz. La ciel était dégagé, ce qui promettait un très beau coucher de soleil. Une heure ponctuée de quelques arrêts photo s’avérait être suffisante pour atteindre le premier point de vue : le Col des Nantets. De là, la vue sur le chalet de l’Aulp situé au pied de la Tournette était magnifique.

Du côté du Chalet de l'Aulp

En levant la tête vers le nord, j’apercevais le Roc Lancrenaz presque quasiment dégagé de la neige. J’attaquais donc droit dans la pente pour ne pas me faire doubler par le soleil qui commençait déjà à approcher l’horizon. Quelques beaux points de vue étaient alors les bienvenus pour marquer une pause bien méritée pour les mollets qui tiraient un peu. La vue plongeante sur le château de Duingt était alors assez particulière avec les roches occupant le premier plan.

Vue sur le château de Duingt

Un nouvel aperçu du côté du Chalet de l’Aulp offrait une perspective plus aérienne.

Le bout du Lac d'Annecy

Le sommet du Roc Lancrenaz était ensuite rapidement atteint. Sa crête demeurait encore bien enneigée et offrait un superbe point de vue sur les massifs situés en retrait du Lac.

Crête hivernale

La Pointe de Talamarche commençait à être éclairée par les rayons du soleil couchant lui donnant une teinte légèrement orangée.

La Pointe de Talamarche

Le retour face à la Tournette se teintant de rose allait ensuite passer très vite tant le spectacle était captivant. Il s’agissait maintenant de ne pas trop traîner pour éviter un retour de nuit. Marcher dans l’obscurité ne me dérange pas lorsque je suis accompagné mais en étant seul, sur un sentier jamais exploré auparavant et en plein hiver, il ne serait pas très prudent de s’attarder.

Chemin vers la Tournette

Les derniers rayons donnaient une teinte magnifique aux plaques de neige recouvrant les pentes.

Lumières de soirée

Progressivement, le chemin se dégageait de la neige faisant cruellement défaut cette année.

Redescente au coucher de soleil

Je rejoignais finalement le point de départ à la nuit tombée. L’aller-retour avait été quelques peu rapide mais il faisait office de repérage pour de futures sorties plus longues, une fois que la neige aurait davantage fondu. Le Lanfonnet, situé plus loin et sa crête totalement perpendiculaire au coucher de soleil ferait également un beau point de vue pour contempler le Lac aux dernières lueurs.

A très bientôt pour de nouvelles photos.
Fred


Randonnée Lac de Peyre

 
 

Poster une réponse