Skip to content

Les éléments se déchaînent

Cinq jours de pluie continue depuis notre précédente session ski, rien de tel pour vous mettre le moral dans les chaussettes. Il est 10h ce lundi et comme tous les jours, il pleut ! Je regarde alors l’appli Météo pour démarrer le compte-à-rebours jusqu’à la prochaine éclaircie. Le décompte sera court car elle est annoncée d’ici deux heures sur Annecy. Difficile à croire en regardant par la fenêtre. Je vais donc faire confiance à Météo France et décide de me rendre au Lac vers midi. Lorsque j’arrive, les éléments sont déchaînés. Un violent vent de Sud bât la plage d’Albigny. Quelques gouttes d’eau tombent encore mais je sors tout de même de la voiture et attaque les premières photos.

Les nuages commencent à s’éclairer, on dirait bien que le soleil va se décider à percer.

Les éléments se déchaînent

Le voici enfin, les nuages noirs sont repoussés au bout du Lac, les rayons lumineux percent et le vent se renforce.

Tempête sur le Lac d'Annecy

Les contrastes sont magiques entre ombre et lumière.

Les éléments se déchaînent

Je travaille un peu mes réflexes en photographiant les vagues qui se brisent sur le bord avant qu’elles ne m’éclaboussent.

Les éléments se déchaînent

Le ciel prend des couleurs irréelles.

Les éléments se déchaînent

Cela méritait bien une petite baignade … enfin seulement pour les plus téméraires.

Les éléments se déchaînent

Les photos dans ces conditions se seront révélées être plus difficiles que prévu. En effet, difficile d’immortaliser la beauté du paysage avec autant de contraste entre ombre et lumière. C’est dans ce type de conditions que l’on voit clairement la différence de qualité entre les objectifs. En effet, mon Zeiss Sonnar 24mm f/1.8 aura démontré clairement sa supériorité par rapport à mon Zeiss OSS Vario-Tessar 16-70 f/4. Ce dernier s’est notamment trouvé limité dans les prises de vue face au soleil où le zoom a tendance multiplier les aberrations chromatiques ou les effets de flou à proximité de la source de lumière. De plus, les zones de haute lumière sont très vite brûlées et le réglage devient assez compliqué pour ne pas perdre non plus les zones de basse lumière. J’ai d’ailleurs plutôt l’habitude de repasser sur le 24mm lorsque les conditions de lumière deviennent difficiles. Dans le cas de la photo avec les roseaux, je devais garder le zoom car le sujet (les roseaux) se trouvait hors de portée. Je devais donc trouver le meilleur compromis. Afin de conserver tous les aspects du paysage, je ne voyais pas tellement d’alternative ici à la recherche d’une exposition moyenne permettant de ne pas perdre trop de détails tant sur les zones de forte lumière (les roseaux par exemple) que sur celles de basse lumière (les montagnes sous les nuages noirs). La vitesse d’obturation se devait également d’être très élevée (1/4000ème) tant les éléments étaient déchaînés et que je voulais figer les roseaux. En réalisant un bracketing, je n’aurais pu obtenir des vues identiques de la même scène. Il s’agissait donc de tomber juste ; c’est pourquoi j’ai tout de même réalisé plusieurs prises afin de pouvoir exploiter différentes options une fois de retour à la maison.
En y réfléchissant à nouveau une fois rentré, je me dis que j’aurais du essayer une prise au pied avec exposition plus longue et grand angle. Cela aurait limité les soucis avec la lumière et j’aurais peut-être obtenu un effet très intéressant avec le mouvement des roseaux. C’est souvent quelque chose que je me dis en rentrant, que je ne suis pas resté assez sur un sujet et aurais du insister un peu. En effet, quand le paysage est magnifique et que beaucoup de choses vous attirent, difficile de se concentrer sur une scène. C’est pourtant là que réside le succès d’une prise, dans la capacité à la travailler jusqu’à obtenir des choses vraiment originales, non apparentes au premier coup d’œil.

Rien de tel au final que des changements de conditions pour trouver des sujets intéressants et une belle lumière. Reste plus qu’à être présent quand cela se produit et la chance y est certainement pour beaucoup …

Bonnes photos.
FRED

Poster une réponse