Skip to content

Ski de randonnée à l’aube

Les journées hivernales sont courtes, le soleil se fait rare, particulièrement cette année. Avec des week-ends souvent maussades, chaque jour de beau temps fait figure de pépite rare. A moins de prendre des jours de congés, il ne nous reste qu’une seule option : profiter des premiers rayons de soleil avant d’attaquer la journée de travail. Au delà du lever bien matinal que celle-ci demande, elle permet au passage de profiter de conditions extraordinaires voire surréalistes parfois. C’est bien ce que nous avons pu vivre lors de ces deux sorties de ski de randonnée réalisées en janvier et février. Voici un résumé et quelques photos de ces belles expériences.

La montagne de Sulens à l’aurore

Ce jour là, nous commencions la montée du Sulens vers 6h30. La lune éclairait pleinement la neige, facilitant notre progression. De temps à autres, nous coupions les frontales afin de profiter de l’ambiance si calme. Tandis que la lumière du jour s’intensifiait en haut de la crête, nous montions à un bon rythme.

Montée au clair de lune

Très vite, nous avalions les quelques 550m de dénivelé séparant le Col de Plan Bois de la crête du Sulens. Cette randonnée très courte reste l’une des plus adaptées aux sorties d’avant journée du côté d’Annecy. En effet, située à quelques kilomètres de la ville, avec un dénivelé modéré et un point de vue idéal au sommet, cela en fait un incontournable pour quiconque voudrait prendre l’air avant le travail.

La crête du Sulens

Sur la crête, le point de vue était magnifique. La lueur du jour se dessinant derrière la chaîne des Aravis et la petite couche de neige fraîchement tombée créaient un décors magique. Nos masques dissimulaient à peine nos sourires.

Ski de randonnée au Sulens

Après une très courte séance photo au sommet, nous redescendions tout en profitant des conditions de neige exceptionnelles. Le jour n’était toujours pas levé en cette fin janvier.

Descente au clair de lune

De retour au col de Plan Bois, nous aurions bien souhaité pouvoir repartir pour une nouvelle balade mais il était désormais temps de prendre la direction du bureau afin d’attaquer une journée qui avait déjà très bien commencé.

Retour au col de Plan Bois

Les pentes de la Tournette au lever de soleil

Quelques jours plus tard, après de nouvelles journées de pluie et de neige, nous remettions ça un mardi qui s’annonçait bien ensoleillé. Selon les prévisions, quelques centimètres de neige étaient tombés. Nous programmions donc une nouvelle sortie du côté de la Tournette. Nous commencions la montée sur les coups de 6h30. Après quelques mètres, la neige nous semblait particulièrement douce et l’épaisseur s’accentuait au fur et à mesure que nous montions. Une fois sortis de la forêt nous découvrions un décors magique, recouvert d’un épais manteau neigeux et vierge de toutes traces. En plantant le bâton, nous nous apercevions que les quelques centimètres s’étaient transformés en une couche épaisse et légère. Les -10°C mesurés au départ avaient contribué à maintenir une très bonne qualité de neige apparemment.

Ski de randonnée à la Tournette

Nous approchions de notre heure limite de descente quand le spectacle débuta. Le soleil commençait à passer par dessus les crêtes. Il touchait en premier les rochers des Tours, m’arrêtant net dans la montée pour arracher mon appareil photo du sac.

Premiers rayons de soleil

Le spectacle allait se poursuivre avec les crêtes environnantes qui s’illuminaient une à une.

Rayons sur la Montagne de Cotagne

Ski de randonnée à la Tournette

Ski de randonnée à la Tournette

Bientôt, c’est le soleil lui même qui faisait son apparition derrière le Mont Charvin. La neige commençait alors à se teinter d’orange. L’atmosphère était tout simplement magique.

Lever de soleil sur le Mont Charvin

Il était temps de redescendre. Je repérais alors un super cadrage où Gilles pourrait venir nous montrer à quel point la neige était légère.

Ski at sunrise

La descente de retour allait se passer de commentaires tant les conditions étaient parfaites. Une fois de retour à nos voitures, nous regrettions juste de ne pas avoir pris au moins une demi-journée pour terminer l’ascension et profiter pleinement des 1400m de descente. 800m nous avaient tout de même suffit à nous mettre de bonne humeur pour le reste de la journée. De retour au bureau nous ne croyons toujours pas au spectacle que nous venions de vivre.

Ces deux sorties de ski de randonnée réalisée avant le travail nous aurons sérieusement donné envie de renouveler l’expérience dés que possible mais aussi pour allonger le parcours lors d’une matinée complète.

A bientôt pour de nouvelles photos
Fred

Pour d’autres récits de ski de randonnée, du côté des Aravis cette fois, retrouvez cette série de photos prises un an auparavant : http://frederic-pactat.com/ski-de-randonnee-aravis

Poster une réponse