Skip to content

Thaïlande partie 3 : de la jungle de Khao Sok aux plages de Krabi

Ma découverte de la Thaïlande se poursuivait. Après avoir été immergé 2 jours dans l’agitation de Bangkok et exploré le nord entre la cité de Chiang Maï et les sommets de Chiang Dao, je me dirigeais désormais vers les zones du sud pour en explorer la jungle et les plages paradisiaques. Pour un aperçu complet de cet itinéraire de 2 semaines entre plages et montagnes, retrouvez le résumé complet ici.

Mon avion bien matinal se posait à l’aéroport de Phuket d’où je trouvais un taxi pour rejoindre le Parc National de Kaho Sok à plus de deux heures de route au nord. La chaleur sur place était accablante en ce début février, plus intense qu’à Chiang Maï et ses alentours. L’après-midi sur place me permettrait de parcourir le sentier des cascades jusqu’à la tombée de la nuit, 14km d’exploration de la jungle pour faire connaissance avec la faune locale. Le village était certe très orienté vers le tourisme mais il y régnait une ambiance paisible où il faisait bon déguster une glace locale ou un smoothie sur l’une des ses terrasses en bois suspendues, tout en écoutant les bruits de la forêt.

Khao Sok Khao Sok

Le lendemain matin, j’avais réservé un tour de 2 jours sur le lac permettant à la fois de passer une nuit sur l’eau mais aussi de réaliser une randonnée dans le lit d’une rivière souterraine. Ce court séjour se révélerait pour le moins mémorable.

Il commençait par un long trajet en minibus avant d’embarquer au port puis 2 bonnes heures de bateau assourdissantes. En effet, les bateau thaïlandais ont tendance à employer d’énormes moteurs diesel placés en plein milieu du pont, à l’air libre. Prévoyez donc les protections auditives !

Nous traversions donc entièrement le lac pour s’enfoncer dans l’un de ses bras parcourant la jungle. Nous découvrions alors au détour d’une nouvelle branche le petit village de maisons flottantes où nous passerions les prochaines 24 heures. Les petites cabanes faites de bois et de paille étaient alignées les unes à côté des autres, de part et d’autre d’un espace principal. Elles flottaient sur une eau turquoise chauffée par le soleil intense où il faisait bon plonger à toute heure du jour et de la nuit.

Après un bon petit repas local, nous faisions connaissance avec le plus jovial des guides que j’ai pu connaître et son assistant, Mister Green, non moins souriant.

DSC_7002 Khao Sok DSC_7163

L’après-midi consistait en une exploration partant d’une berge proche de notre village et traversant une longue galerie souterraine empruntée par une rivière plus ou moins profonde. Celle-ci hébergeait de nombreuses chauve-souris et araignées avec lesquelles le guide aimait bien jouer.

Khao Sok DSC_7081

De retour à notre petite maison en soirée, nous pouvions profiter d’une nuit étoilée à la clarté unique. L’éloignement de toute agglomération nous permettait de profiter d’une très belle vue sur la voie lactée. Très tôt le lendemain matin, nous partions à la découverte d’un autre bras du lac afin de profiter de l’ambiance paisible du lever de soleil. Nous regagnions le port dans l’après-midi après trajet retour agrémenté de la visite d’une grotte, d’une pause glace au milieu de l’eau, d’une baignade dans une anse isolée et d’un pique-nique.

DSC_7241 DSC_7286 Khao Sok DSC_7317 Khao Sok

Pour les jours suivants et la fin de cette découverte de la Thaïlande, je voulais avoir au moins un petit aperçu des plages du sud. L’idée d’être noyé au milieu des touristes m’enchantait guère alors je cherchais forcément quelques alternatives. Je portais mon attention sur Krabi et ses alentours qui semblait un peu moins fêtarde et riche de quelques joyaux naturels.

Le premier contact avec la plage principale de la ville se révélait moins idyllique que sur les cartes postales. Les nombreuses pirogues à moteur amarrées réalisaient des va-et-viens incessants comme des abeilles aux abords d’une ruche, sauf que le bruit de leurs moteurs n’avaient rien de petits insectes. Heureusement le panorama compensait le vacarme et je m’habituais progressivement en contemplant la scène.

DSC_7355

L’après-midi touchant à sa fin je me mettais à marcher en direction de la plage de Paï Plong que je rejoignais depuis la plage d’Ao Nang grâce à de nombreuses marches en bois, permettant ainsi de passer par dessus le rocher les séparant. L’atmosphère s’apaisait soudain et le bruit se faisait plus lointain. L’impressionnante tour d’Ao Nang se dressait au milieu de l’eau tandis que la lumière de fin de journée l’effleurait. Au fur et à mesure que le soleil disparaissait à l’horizon les lumières devenaient magiques.

Krabi DSC_7483

Les prochains jours me permettraient de découvrir les îles alentours, notamment Ko Poda et Ko Po Da Nok, les plus sauvages et situées à quelques minutes de bateau de la plage d’Ao Nang. Leur sable blanc, eau turquoise et tours rocheuses posées dans la mer composaient des paysages paradisiaques.

DSC_7507-Modifier Krabi

Ce séjour tirait à sa fin et je voulais terminer sur une nouvelle aventure. A une vingtaine de kilomètres d’Ao Nang où j’avais élu domicile pour ces derniers jours, j’avais repéré le départ d’un sentier aménagé menant au sommet du Hang Nak, un dôme de 500m de haut susceptible d’offrir un excellent point de vue pour un lever de soleil. Oui mais voilà, qui dit lever de soleil au sommet dit lever à 3h du matin, trois quart d’heure de scooter dans la nuit et une bonne heure de montée dans la jungle pour arriver à temps : les beaux paysages se méritent et je n’allais d’ailleurs pas le regretter.

Le fait que je quitte l’hôtel sur les coups de 3h30 interrogeait quelques peu le gardien qui devait plus être habitué à des retours de soirée qu’à des départ en randonnée à cette heure-ci. Sur la route, la nuit était noire et froide. J’atteignais le départ du sentier complètement frigorifié. J’entamais rapidement la montée pour me réchauffer et écoutais les nombreux bruits de la forêt. 4km, 500m de montée et 1h plus tard, j’arrivais au sommet tandis qu’une petite lueur commençait à poindre à l’horizon. Je prenais quelques photos de nuit et faisais connaissance au passage avec un énorme gecko de 30 à 40cm de long.

Après quelques minutes d’exploration, je trouvais l’endroit d’où je pourrais profiter du lever de soleil. Progressivement, l’aurore se faisait de plus en plus lumineuse. Lorsque les premiers rayons éclaboussèrent le paysage je n’en croyais pas mes yeux. J’avais devant moi un paysage incroyable tandis que j’étais perché au sommet d’une falaise de 500m. Les photos n’étaient pas faciles à prendre tant le contraste entre le sol et le ciel était fort et le vent violent venait déstabiliser mon trépied. Je repartais tout de même de l’endroit avec l’impression d’avoir vécu l’un des plus beaux levers de soleil que j’ai pu contempler. Arrivé au pied de la montagne après une descente express, je croisais les premiers randonneurs et me mettais en quête d’une petite déjeuner bien mérité. J’adore particulièrement ces journées commencées avec l’impression d’avoir vécu des choses extraordinaires avant que les gens ne se lèvent et de poursuivre comme si tout était normal.

DSC_7625 DSC_7636

De retour en ville, et après une petite sieste réparatrice, je partais découvrir Railay, un cap accessible uniquement par bateau cerné au nord et au sud par des falaises et entouré d’eau. Je tentais de rejoindre le Princess Lagoon mais l’escalade en dévers sur des rochers humides, en tongs et avec le sac photo sur le dos me paraissait finalement un peu risquée. Je préférais donc terminer la journée sur de beaux points de vue de la plage et de la grotte de Phra Nang au coucher de soleil. Le lendemain matin, je revenais au Railay pour profiter d’un dernier tour de paddle avant de reprendre l’avion et retrouver la neige des Alpes.

DSC_7672 DSC_7684 DSC_7702 DSC_7710

A bientôt pour de nouvelles photos !
Fred

Vous aimerez peut-être ces autres articles :
A la conquête du Sud Lipez et du Salar d’Uyuni

3 semaines entre Pérou et Bolivie, 3 semaines jusqu'à atteindre des lieux d'une beauté incroyable. A ce stade, mon séjour Read more

2 jours entre Ausengate et Rainbow Mountain au Pérou

Je poursuivais ce voyage de 3 semaines entre Pérou et Bolivie. Après quelques jours passés à Cusco à 3400m d'altitude Read more

2 semaines en Thaïlande, entre ville, montagne et plage

La Thaïlande est si diverse entre les plages du Sud, les montagnes et villes antiques au nord, et puis Bangkok, Read more

Au pied du Sajama, plus haut sommet de Bolivie

Le Nevado Sajama, point culminant de Bolivie avec ses 6542m, trône fièrement au milieu d'un plateau désertique posé à 4200m. Read more

1 Fils de commentaires
1 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
2 Auteurs du commentaire
le plus récent le plus ancien Le plus populaire
Michel MULON

Hello Fred
J’ai été voir Thaïlande 3 et La Sicile..
Malgré les températures: Chaud chaud l’Enta !!
Très belles photos et récits sympas, agréables à lire,
ça me rappelle mes voyages (Thaïlande seul et Sicile en famille..)
Bravo et met moi dans ta liste pour les prochains voyages
A plus
Michel de Cats
PS:
– j’ai noté que tu proposais tes services..A suivre
– Voici le site du fils d’un copain qu ai fait des voyages aventures .A toi de découvrir si ça te dit -> http://boutdumonde.mongolie.free.fr/boutdumonde.mongolie/BDM_ACCUEIL.html